Accueil

On vous accompagne dans votre prise de décision en affaires.

Aujourd’hui, l’évolution rapide des environnements commerciaux implique des défis constants sur la gouvernance et la gestion des entreprises. La gestion des ressources de l’entreprise doit constamment être revue afin d’assurer le succès de l’organisation.

Devant ce constat, un cabinet-conseil spécialisé en convergence des technologiques supportant les besoins d’affaires et formé d’ingénieurs et de professionnels de plusieurs secteurs. Métastratégie se spécialise donc dans les interventions en gouvernance et en gestion supportant les projets qui augmenteront la valeur des organisations.

Métastratégie aide les entreprises à maintenir voir augmenter leurs succès en opérant selon quatre (4) axes.

La gouvernance d’entreprise

A comme objectif de développer une vision pour l’entreprise, une direction stratégique, assurer que les objectifs sont atteints, assurer que les risques sont correctement identifiés et pris en compte, et vérifier si les ressources de l’entreprise sont utilisées avec économie, efficience et efficacité.

La gouvernance s’intéresse également à la prise de décision pour :

  • Comprendre comment sont prises les décisions;
  • Améliorer les processus de prise de décision;
  • Faire accepter les décisions prises;
  • S’assurer de la bonne mise en œuvre des décisions prises.

De plus, la gouvernance d’une entreprise effectue la coordination d’ensembles de toutes les parties prenantes. Elle permet de comprendre les dysfonctionnements de l’entreprise et de proposer les correctifs.

La gestion d’entreprise

A comme objectif d’effectuer les opérations quotidiennes dans le but de créer de la valeur et ainsi assurer la performance de l’entreprise. Comprends les activités de planification, d’organisation, de direction et de contrôle permettant de réaliser la vision définie par la gouvernance.

Les parties prenantes d’une entreprise

Regroupe tous les intervenants impliqués en gouvernance et en gestion tel que;

  • Conseil d’administration;
  • Dirigeants d’entreprises;
  • Directeurs;
  • Gestionnaires;
  • Audit interne;
  • Utilisateurs;
  • Partenaires;
  • Fournisseurs;
  • Actionnaires;
  • Organismes de réglementation;
  • Clients;
  • Consultants;
  • Auditeur externe.

Souvent, les besoins de certaines parties prenantes sont contradictoires. Métastratégie aborde ces contradictions de manière professionnelle

Les facilitateurs d’une entreprise

Les sept catégories de facilitateurs suivants sont impliquées pour mettre en œuvre et améliorer la gouvernance et la gestion des entreprises;

  • Les principes, les politiques et les référentiels;
  • Les processus;
  • Les structures organisationnelles;
  • La culture, l’éthique et le comportement;
  • L’information;
  • Les services, l’infrastructure et les applications;
  • Le personnel, les aptitudes et les compétences.

Métastratégie accompagne les dirigeants chargés de prendre des décisions sur l’utilisation de la technologie pour soutenir les objectifs de l’organisation. L’investissement dans une technologie doit créer des bénéfices pour les parties prenantes avec une optimisation des risques et des ressources.
L’utilisation de ces facilitateurs est particulièrement utile dans l’optimisation des processus d’affaires réussit.

La gestion des technologies comprend les enjeux suivants:

  • L’évaluation, la gestion et le contrôle;
  • La planification et l’organisation;
  • L’acquisition et l’installation;
  • La livraison et le support;
  • Le suivi, l’évaluation et l’appréciation.

 

 

 

 

 

Nouvelles

Ce qu’on regarde dans un dossier d’affaires

Homme qui analyse un dossier d'affaires

9 mars 2016

Ce que les décideurs regardent dans un dossier d’affaires pour une prise de décision :

  • Identification claire et complète des besoins, définition de la portée, des principaux livrables, mécanismes d’assurance et de contrôle qualité;
  • Gestion de la valeur;
  • Lien avec le plan stratégique, clarté des objectifs et de la valeur attendue, quantification et qualification des facteurs de valeurs, démarche de gestion de la valeur;
  • Hypothèses et approche d’estimation, prise en compte de tous les coûts, précision adéquate de l’estimation des coûts, prise en compte des coûts de continuité, provision pour aléas suffisantes (contingence);
  • La gestion des risques;
  • La gestion des coûts;
  • Coûts, échéancier, équipe du projet, gestion des modifications/changements, contrôle de la qualité, suivi des parties prenantes, suivi des risques, surveillance des contrats;
  • La gouvernance et la gestion des ressources humaines;
  • Disponibilité, fonctions stratégiques, capacité, expertise, organisation du projet représentative des parties prenantes, rôles et responsabilités bien définis, prise de décisions et agilité;
  • La gestion du changement;
  • Approche, capacité d’intégration, évaluation et gestion des impacts, capacité à soutenir les utilisateurs et les clients, prise en compte des parties prenantes, communications;
  • La gestion de la portée et de la qualité;
  • La gestion des délais et stratégie de mise en œuvre;
  • Mécanismes d’estimation des durées et des échéanciers, adéquation de l’échéancier avec la portée, stratégie contractuelle, découpage et identification des jalons importants;
  • Plan de gestion des risques, identification des principaux risques, quantification des risques (probabilité, impacts, etc.), mitigation des risques, provision pour imprévus en lien avec les risques;
    Surveillance et maîtrise;
  • Évaluation de la probabilité de succès du projet;
  • Niveau de confiance;
  • Évaluation de l’impact de refuser le projet;

 

Source : Conseil du Trésor, Gouvernement du Québec

Points faibles des dossiers affaires

Points a améliorer

2 mars 2016

Les principaux points à améliorer dans un dossier d’affaires sont :

  1. Enjeux reliés aux parties prenantes.
  2. Bénéfices non présents : faire ressortir ce qu’apporte la contribution des technologies de l’information.
  3. Combien ça coûterait sans les technologies de l’information: ajout de préposés et d’agents, espace à bureau, encadrement, espace pour les dossiers physiques, etc.
  4. Gestion de l’impact sur les clients.
  5. Beaucoup de détails techniques rendent difficile la lecture du dossier : le détail devrait se retrouver en annexe.

 

Source : Conseil du Trésor, Gouvernement du Québec

Plan stratégique 2015-2017

Image du conseil

3 février 2015

Métastratégie cabinet-conseil est fière de vous présenter son nouveau plan stratégique 2015-2017. Le contenu du site a été mis à niveau en fonction de ce nouveau plan. Ce dernier propose une offre de service rehaussé qui tient compte des défis actuels des organisations en terme de gouvernance et de gestion ainsi que la prise en charge des nouveaux risques auxquels nous sommes confrontés.

Résolument orienté vers l’avenir et vers le succès de nos clients, Métastratégie cabinet-conseil se définit comme un partenaire stratégique et de confiance pour vous supporter dans vos prises de décisions de façon éclairées, documentées et soutenues par des experts.